Samovar Happy Tzar, bon voyage, 4,5 litres

Samovar Happy Tzar, Bon Voyage Mariage Frères

Il n’y a pas que les « Britishs » qui sont fans de thé, car qui de nos jours ne possède pas au moins une théière chez soi ? C’est pour cela qu’aujourd’hui, the Collection-le blog s’est intéressé et a décidé de vous parler davantage de cet objet bien utile et souvent terriblement esthétique que l’on coordonne ou non à un sucrier, des tasses et un pot à lait.

Théière Kettle

Si le mot Samovar n’évoque pas grand chose pour la plupart d’entre nous, il est pourtant utilisé en Russie, en Perse, en Turquie, au Maroc, en Inde et enfin en Azerbaidjan. Ancêtre romain de l’Authepsa, l’objet servant à préparer et servir le thé aurait été inventé au XVIIIème siècle. Magnifique objet en forme de citadelle, le Samovar est décomposé en 3 parties : La partie centrale contenant le charbon servant à chauffer l’eau, la partie basse munie de un, ou plusieurs robinets appelée aussi « corps de fontaine », qui est remplie d’eau, enfin la 3ème partie est la petite théière du haut qui a pour fonction de faire bouillir un thé noir très fort.

Théière I Teapot collection I-Wares Seletti

De nos jours, le Samovar est le plus souvent électrique, mais son utilisation générale reste la même. On trouve aujourd’hui des Samovars sublimés en cristal, ou en cuivre pour être encore plus dans la tendance, mais cela reste avant toute chose un magnifique objet de décoration.

Théière Baroque Sakura Mariage Frères

Les asiatiques quant à eux, sont très friands des théières en verre transparentes, car ils adorent tout simplement boire du thé à la fleur de Lotus. Celle-ci plongée dans l’eau bouillante, s’ouvre comme par magie après quelques minutes en immersion dans l’eau et c’est un véritable spectacle. Et en plus c’est délicieux. L’apparition du thé en Chine remonterait à 4000 ou 5000 ans. Plus qu’une boisson, le thé est devenu pour les chinois une véritable tradition, faisant partie intégrante de leur culture. Le thé a participé activement à l’émancipation du taoïsme puis plus tard du bouddhisme.

Théière Muuto

Théière Muuto

La légende attribue à Shen Nong, le père mystique de l’agriculture et de la médecine par les plantes, la paternité de la découverte du thé. Shen Nong, doté de pouvoirs surnaturel testait lui-même les différentes plantes qu’il trouvait afin de tester les effets et les éventuelles vertus.
Il décida un jour de tester 72 plantes supposées vénéneuses et il s’empoisonna. Il alla s’assoupir sous un arbre duquel tombèrent quelques feuilles et comme à son habitude, Shen Nong les goûta. Il les trouva si bonnes et constatant qu’il recouvrait sa vitalité qu’il mangea plusieurs autres feuilles qui le désintoxiquèrent complètement. Il venait de découvrir le thé et ses bienfaits sur la santé.

Théière Fruit Basket Alessi

Enfin on ne pouvait terminer cet article sans évoquer la fameuse cérémonie du thé japonaise, appelée également chanoyu (茶の湯), sadō (茶道), ou chadō (茶道) rituel tradionnel influencé par le bouddhisme zen. Le thé vert en poudre ou matcha est préparé de façon cérémoniale par un expert et servi à un petit groupe d’invités dans un cadre calme, apaisant, zen et serein. Aussi incroyable que cela paraisse pour nous, l’art d’apprendre la cérémonie du thé peut prendre de nombreuses années, voire toute une vie. Et si l’on souhaite participer même en tant qu’invité à une cérémonie du thé formelle, une connaissance du sadō est requise, incluant les gestes recommandés, ainsi que les phrases à dire par les invités, la bonne manière pour boire le thé et la tenue générale à adopter dans la salle où est servi le thé. Le thé en tant que boisson fut introduit au Japon au IXème siècle par un moine bouddhiste venu de Chine où le thé était déjà tout un rituel selon la légende depuis plusieurs milliers d’années.

Enfin pour conclure cet article, nous avons pris la liberté de sélectionner rien que pour vous, quelques-unes des plus jolies théières du moment :

Retour à la page d'accueil