Les créations de Little Owl Design sont si belles, si poétiques et si pleines de sensibilité que nous avons voulu en savoir un peu plus sur eux.

Bruce et Marcello ont eu la gentillesse de partager quelques photos de leur merveilleuse maison éclectique et de leur atelier.

Ils ont aussi répondu à la première interview sous forme de Q&R, qui, nous l’espérons, qui deviendront une série d’entretiens avec des designers qui nous inspirent et éveillent notre intérêt.

Nous espérons que cela vous plaira !

Qu’est qui vous a donné envie de travailler ensemble ?

Notre formation commune en histoire de l’art, art culinaire pour Bruce, Beaux Arts, stylisme vêtements pour Marcello, mais nous sommes tous les deux intéressés par toutes ces disciplines. Depuis le tout début, nous nous sommes rendu compte que nous partagions les mêmes centres d’intérêt et que nous étions attirés par les mêmes images.

Une inspiration, peut être même juste une pensée.., et si ?  Ou ce peut être  quelque chose vu sur un marché qui a suscité une idée. Ces idées et inspirations ouvrent alors de nouvelles portes dans le monde de la création.

Comme pour le papier peint ‘Dutch sky’, qui est parti de Bruce en train de regarder des albums de photo du 19ème siècle vides que nous avions trouvés tous les deux à vendre dans un garage à Amsterdam par une femme qui vit sur une péniche, et voyage sur les canaux et  rivières de France et de Belgique en achetant des antiquités . A partir de là  nous sommes entrés dans le monde du papier peint.

Parlez-nous de la manière dont vous travaillez. Quand vous êtes en train de travailler sur un nouveau produit ou une collection, est ce que chacun travaille sur un aspect bien précis ?

Bruce travaille à partir d’un point de vue plus verbal / physique. Au début du projet,  l’idée est tournée dans tous les sens  et discutée à tel point que nous pouvons nous la représenter dans notre tête. Plus tard, après avoir poussé l’idée encore plus loin, nous sortons les matériaux sélectionnés  et les assemblons de différentes façons avant de décider comment procéder.

Dans nos œuvres sur papier, par exemple, on voit l’influence du travail de Marcello en tant que designer textile et, son habileté à utiliser les différents programmes informatiques, nous permet de créer du nouveau avec de l’ancien. Pour prendre un vieux spécimen de plante séchée de plus de cent ans et le transformer en un nouveau fond d’écran, il va travailler le projet sur l’ordinateur, puis tous les deux allons en reparler. Avec bien beaucoup de va et vient jusqu’à ce que nous nous sentions  satisfaits du résultat final.

Bruce tient à jour notre profil Pinterest avec plusieurs tableaux  d’inspirations, tandis que Marcello est en charge de CGI sur notre iMac.

Qu’est qui est pour vous une parfaite journée de travail ?

Le moment ou une de nos idées aboutit et que nous pouvons la voir se matérialiser. Nous essayons des idées tout le temps, mais c’est quand l’une d’elle s’enclenche vraiment que nous nous sentons le plus satisfaits.

Où travaillez-vous et comment est-ce ?

Nous travaillons dans un petit studio dans notre jardin (vraiment un abri de jardin!) C’est l’endroit où nous conservons notre grande collection d’assiettes, et tous les outils que nous utilisons, ainsi que des centaines d’objets que nous rassemblons comme source d’inspiration pour de nouveaux projets.

Il est très petit, mais il est aussi très paisible et un bon endroit pour travailler – nous aimerions juste qu’il soit un peu plus grand! Nous sommes un couple de pies, nous ramassons beaucoup trop d’objets trouvés pour notre petit espace.

Il y a aussi notre bureau ou est l’ordinateur (avec une bibliothèque bien garnie à côté) qui est l’autre endroit où nous passons plusieurs heures chaque jour.

Est que votre maison ressemble à votre travail ?  Est-ce que l’on trouve vos propres créations chez vous ?

Oui, car les choses qui nous inspirent font également partie de notre vie quotidienne. Nous gardons aussi, présentées dans la maison, certaines de nos créations. Aussi en ayant autours de nous des choses qui sont source d’idées, nous pouvons y penser encore plus. A un certain degré, la maison et le studio ne font qu’un

Quels sont les gens qui vous ont inspiré ou quelles créations vous ont inspiré ?

Oh nous sommes inspirés par tant de personnes !

Ici, aux Pays Bas, nous aimons Hella Jongerius pour sa capacité à s’intéresser à de nombreuses disciplines différentes, qu’il s’agisse de textiles ou de porcelaine, et notre amie Leslie Oschmann pour sa façon très créative de repenser les objets

De l’Italie, nous aimons tous les deux Gio Ponti et l’élégance de son style  sur tout ce qu’il a conçu et, et le travail incroyable de Paola Navone dans de nombreux domaines très différents.

Quelles sont vos 3 magasins favoris à Amsterdam ?

Bok & Zn une boutique à l’ancienne qui vend des  peintures, des pigments et autres matériaux pour artiste et décorateurs, comme la cire d’abeille, la laque, la feuille d’or (même de la feuille d’or comestible!).

Capsicum Natural Fabrics Capsicum crée, importe et vend des tissus faits à la main, des accessoires de mode et de décoration, en provenance principalement de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est.

Architectura & Natura une librairie spécialisée en architecture, paysagisme  et histoire naturelle.

Quel est l’objet qui est le plus précieux pour vous et pourquoi ?

Bruce : certaines pierres que j’ai ramassées au cours des années. Elles me rappellent les endroits où je les ai trouvés, et pour le fait que leur beauté naturelle ne se fanera jamais. Marcello : une photo d’été de mes parents dans une pinède. Ils avaient une vingtaine d’années, ma mère dans un maillot de bain blanc avec boucles d’oreilles assorties en forme d’étoile, mon père l’embrasse. Ils ont tous les deux l’air si heureux, et sont très beau!

Quel sont vos livres favoris/blogs/musiques en ce moment ?

Bruce a récemment lu la traduction anglaise du livre de  Roberto Calasso : ‘Tiepolo Pink ‘, une étude fascinante de l’un de nos peintres préférés (nous avons récemment visité la Résidence de Würzburg).

Marcello a aimé « The Fruit Hunters » sur les milliers de différents fruits que vous ne trouverez pas dans votre supermarché local.

Nous regardons régulièrement le blog Messynessychic . Vanessa (qui vit à Paris!) possède l’œil le plus fascinant pour le bizarre, le beau, l’inattendu et sait comment en parler. Nous avons découvert qu’elle a inscrit nos ‘altered perspective’ dans sa rubrique hebdomadaire :’13 choses que j’ai trouvées sur Internet aujourd’hui’ et nous sommes rapidement devenu accro à son blog

Nous sommes des utilisateurs avides de Spotify , particulièrement la «radio» basée sur un groupe ou artiste bien précis : la meilleure façon de découvrir de nouvelles musiques! Et nous sommes impatient de voir ‘ Goldfrapp’ jouer au Paradiso (et acheter leur nouveau CD qui doit sortir en Septembre).

Si ‘Little Owl’ était un aliment / une recette, quelle en serait le goût ?

C’est une question intéressante. Nous dirions que ce serait  une recette de la mère de Marcello d’un de ses plats familiaux, soigneusement écrite dans un petit cahier, et donnée à Marcello quand il a déménagé à Amsterdam il ya 20 ans pour qu’il n’ait jamais à se préoccuper d’être capable  de se faire quelque chose à manger. Les recettes sont pleines d’histoire, et pourtant simples et délicieuses.

Est ce que le verre de ‘Little Owl’ est à moitié plein ou à moitié vide ?

A moitié plein !

De nouveaux projets excitant pour ‘Litlle Owl’ ?

Nous travaillons sur un nouveau projet de verre fabriqué en République tchèque, et espérons arriver à créer  de nouvelles choses en associant nos idées avec les merveilleuses traditions et savoir faire que l’on trouve là-bas.

Merci Bruce et Marcello! Little Owl Design présente ses nouveautés en exclusivité chez the Collection pendant septembre 2013.

Retour à la page d'accueil